2019 : l’année du rebond ?

15/01/2019

Pour plus d’explications sur les termes financiers utilisés dans cet article, veuillez-vous référer au glossaire.

Deux chiffres ont fait trembler les marchés il y a une dizaine de jours : le PMI manufacturier chinois de décembre et l'ISM manufacturier américain. Ces deux indicateurs témoignent du ralentissement de l’industrie en Chine et aux USA notamment sous l’effet des tensions commerciales entre les deux puissances. L’année qui vient sera-t-elle le prolongement de celle qui se termine ou bien au contraire peut-on espérer une embellie ?  

Deux chiffres ont fait trembler les marchés il y a une dizaine de jours : le PMI manufacturier chinois de décembre qui s’établit à 49,4, son plus faible niveau depuis février 2016, et l’ISM manufacturier américain qui a chuté de 59,3 à 54,1. Ces deux indicateurs témoignent du ralentissement de l’industrie en Chine et aux USA notamment sous l’effet des tensions commerciales entre les deux puissances. Les indicateurs de production industrielle sont en berne également en Allemagne, avec pour les chiffres de fin novembre un recul sur 12 mois de la production (-4.7 %) et des nouvelles commandes (-4.3 %). L’année qui vient sera-t-elle le prolongement de celle qui se termine ou bien au contraire peut-on espérer une embellie ?

Le ralentissement de la croissance mondiale, du commerce international et de l’activité industrielle est avéré, comme en témoignent encore récemment les annonces décevantes d’Apple à propos de ses ventes en Chine. Pour autant les valorisations n’ont-elles pas excessivement souffert du pessimisme ambiant ? Il nous semble que les signaux positifs ne sont pas intégrés par les marchés qui de ce fait présentent un potentiel d’appréciation dans les prochains mois : 

1) La Chine s’engage dans une vaste relance de son économie. L’annonce il y a une dizaine de jours d’une baisse supplémentaire de 1 % du ratio des réserves obligatoires des banques auprès de la banque centrale est un signe très favorable qui va permettre d’augmenter le volume de crédit octroyé à l’économie. Depuis la fin octobre le Yuan s’est repris par rapport au dollar et les réserves de change demeurent élevées à 3 073 milliards de dollars en décembre.

2) S’agissant de l’économie américaine, deux éléments permettent de demeurer confiant pour 2019 :

  • la création d’emplois est au plus haut avec 312 000 nouveaux emplois en décembre dont 227 000 dans les services. Même si l’industrie faiblit, les activités de service continueront de tirer la croissance américaine ;
  • la Fed semble adopter un discours plus accommodant, Jerome Powell ayant même rappelé il y a une dizaine de jours qu’il prêtait une attention toute particulière à la volatilité accrue des marchés. L’hypothèse d’un resserrement monétaire rapide et de forte amplitude semble s’éloigner de plus en plus. Quant aux taux longs, ils s’établissent aujourd’hui à 2,73 %, loin des 3,23 % atteints en novembre dernier.

3) Pour ce qui concerne le conflit commercial Chine – USA, on peut espérer une attitude plus conciliante de la part de l’administration américaine maintenant que l’économie et les indices boursiers US pâtissent eux-aussi de ces tensions. Les discussions de cette semaine entre les deux puissances pourraient aboutir.

4) Enfin, il ne faut pas oublier la forte baisse du prix du pétrole ces derniers mois avec un baril WTI à 50.8 dollars dorénavant. Cela constitue sans nul doute un soutien à l’économie mondiale.

Les incertitudes demeurent donc pour 2019, mais ces éléments encourageants ces éléments encourageants peuvent permettre une reprise des marchés des actions dans les prochains mois. L’exposition aux actions du fonds M&G (Lux) Dynamic Allocation, de 52 % au 30 novembre 2018, a donc été portée récemment à 56,6 %.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. La valeur des investissements peut fluctuer et ainsi faire baisser ou augmenter la valeur liquidative des fonds. Vous pouvez donc ne pas récupérer votre placement d'origine. Les opinions exprimées dans le présent document ne sauraient en aucun cas constituer des recommandations, des conseils ou des prévisions. Nous ne sommes pas autorisés à donner des conseils financiers. En cas de doute quant à la pertinence de votre investissement, nous vous invitons à vous rapprocher de votre conseiller financier.

Achevé de rédiger le 9 janvier 2019 par Florent Delorme, analyste macro chez M&G Investments
Source des données : Bloomberg

Avant toute souscription, vous devez lire le Prospectus, qui contient une description des risques d'investissement associés à ces fonds. Les informations contenues dans le présent document ne remplacent en aucun cas un conseiller financier indépendant. Les Statuts, le Prospectus, le Document d’Informations Clés pour l’Investisseur (DICI), les Rapports Annuels et Intérimaires et les Etats Financiers des Fonds peuvent être obtenus gratuitement auprès M&G International Investments S.A.; de la succursale française du distributeur : 6 rue Lamennais, Paris 75008 Paris ; ou auprès de l’agent de centralisation français du Fonds: RBC Investors Services Bank France. Ce document financier promotionnel est publié par M&G International Investments S.A. Siège social : 16, Boulevard Royal, L-2449, Luxembourg.