M&G (Lux) Global Macro Bond Fund

Objectifs et politique d'investissement

Objectif

Le fonds vise à générer à la fois une croissance du capital et un revenu, de manière à dégager un rendement supérieur au cours du marché obligataire mondial sur toute période de cinq années consécutives.

Stratégie et politique d’investissement

Investissement principal : Au moins 80 % du fonds sont investis dans des obligations, y compris des obligations « investment grade », des obligations à haut rendement, des obligations non notées et des titres adossés à des actifs. Il peut s’agir d’obligations émises par des États et agences gouvernementales, des collectivités publiques, des émetteurs quasi-souverains, des autorités supranationales et des entreprises. Ces émetteurs peuvent être situés dans n’importe quel pays, y compris les pays émergents*. Les obligations peuvent être libellées dans n’importe quelle devise.

Autres investissements : Le fonds peut également investir dans des devises, dans des liquidités ou dans des actifs pouvant être convertis rapidement en liquidités.

Instruments dérivés : Le fonds peut investir indirectement dans des obligations par le biais d’instruments dérivés. Les instruments dérivés servent également à la gestion des risques et à la réduction des coûts, et permettent de compenser les effets des fluctuations des taux de change sur les investissements du fonds.

Pour des informations plus détaillées sur les types d’obligations détenues et les instruments dérivés utilisés, veuillez vous reporter au Prospectus.

* Les pays des marchés émergents sont définis comme étant ceux inclus dans l’indice MSCI Emerging Markets et/ou correspondant à la définition des économies en développement de la Banque mondiale, telle que modifiée de temps à autre.

Résumé de la stratégie : Le fonds est du type obligataire, flexible et mondial. Le gestionnaire des investissements sélectionne les investissements sur la base de l’évaluation de différents facteurs macro-économiques comme la croissance économique, les taux d’intérêt ou l’inflation.

C’est sur la base de cette analyse qu’il détermine les secteurs des marchés obligataires mondiaux dans lesquels le fonds va investir, compte tenu de son objectif. Cette analyse influe également sur la sélection des différentes positions obligataires ainsi que sur les expositions du fonds aux devises. Le gestionnaire des investissements sélectionne chaque obligation avec l’aide du gérant adjoint et d’une équipe interne d’analystes.

Comparateur de performances : Le fonds est activement géré. L’indice Bloomberg Barclays Global Aggregate est un point de référence par rapport auquel la performance du fonds peut être mesurée.

Glossaire

Titres adossés à des actifs : Obligations pour lesquelles les flux de trésorerie sont assurés par des actifs : prêts hypothécaires, créances de cartes de crédit, crédits automobiles, etc.

Obligations : Prêts accordés aux gouvernements et à des entreprises portant intérêt.

Instruments dérivés : Contrats financiers dont la valeur est dérivée d’autres actifs.

Obligations à haut rendement : Obligations émises par des sociétés qui sont considérées comme plus risquées et qui engendrent donc en général des intérêts plus élevés.

Obligations « investment grade » : Obligations auxquelles une agence de notation reconnue a attribué une note moyenne à élevée. Ces titres sont considérés comme présentant un risque de défaut moindre par rapport à des obligations moins bien notées.

Principaux risques associés au fonds

La valeur des investissements et le revenu qui en découle augmenteront et diminueront.Il en découlera une hausse et une baisse du cours du fonds, ainsi que de tout revenu versé par le fonds. Rien ne garantit que l’objectif du fonds sera atteint et il est possible que vous ne puissiez pas récupérer le montant investi à l’origine.

Les fluctuations des taux de change auront une incidence sur la valeur de votre investissement.

Le fonds peut utiliser des instruments dérivés d’une manière limitée pour obtenir une exposition aux investissements supérieure à la valeur du fonds (effet de levier).Ceci peut entraîner de plus grands changements du cours du fonds et accroître le risque de perte.

Le fonds peut avoir recours aux instruments dérivés dans l’objectif de tirer parti d’une hausse ou d’une baisse de la valeur d’un actif (par exemple, les obligations d’une société). Toutefois, si la valeur des actifs varie d’une manière différente, le fonds pourra subir une perte.

Le gérant de fonds peut utiliser des instruments dérivés en vue de générer une plusvalue en cas de hausse des taux d’intérêt (généralement, quand les taux d’intérêt augmentent, la valeur des titres à revenu fixe baisse). Toutefois, si les taux d’intérêt baissent, le fonds pourra subir une perte.

La valeur du fonds pourrait baisser si l’émetteur d’un titre à revenu fixe est dans l’incapacité de payerles intérêts ou de rembourser sa dette (situation appelée « défaut »).

Le fonds investira dans des marchés émergents qui sont généralement plus petits, plus sensibles aux facteurs économiques et politiques et où les investissements sont moins facilement achetés et vendus. Dans des circonstances exceptionnelles, le fonds peut rencontrer des difficultés lors de la vente ou de la perception des revenus de ces investissements, ce qui pourrait entraîner une perte pour le fonds. Dans des circonstances extrêmes, ces difficultés peuvent entraîner la suspension temporaire de la négociation des actions du fonds.

Lorsque les conditions de marché font qu’il est difficile de vendre les investissements du fonds à un prix juste afin de répondre aux demandes de vente des clients, nous pouvons suspendre temporairement les négociations relatives aux actions du fonds.

Certaines transactions réalisées par le fonds, comme le placement de liquidités en dépôt, demandent de recourir à d’autres institutions financières (par exemple, des banques). Si l’une de ces institutions manque à ses obligations ou devient insolvable, le fonds peut subir une perte

Pour plus d’informations

Le fonds peut investir plus de 35 % de l'actif du portefeuille dans des titres émis par un ou plusieurs des États indiqués dans le prospectus du fonds.  Pour ce faire, et de manière à atteindre son objectif, le fonds peut recourir à l'utilisation d'instruments dérivés.  Il est actuellement prévu que l'exposition du fonds à de tels titres puisse excéder 35 % dans le cas des emprunts d'État émis par l'Allemagne, le Japon, le Royaume-Uni, les États-Unis. Ces derniers sont susceptibles de varier, mais en fonction uniquement de ceux énumérés dans le prospectus.

Le fonds peut recourir de manière significative aux produits dérivés.

L'équipe de gestion

Jim Leaviss

Jim Leaviss - Gérant

Jim Leaviss est directeur de l’équipe obligataire pour les fonds ouverts à la distribution de M&G. Il a rejoint M&G en 1997 après avoir passé cinq années à la Banque d’Angleterre. Outre le fait d'être à la tête de l'équipe obligataire, il est également le gérant des fonds M&G Global Macro Bond Fund et M&G European Inflation Linked Corporate Bond Fund. Il est aussi le gérant adjoint des fonds M&G Gilt and Fixed Interest Income Fund, M&G Index-Linked Bond Fund et M&G UK Inflation Linked Corporate Bond Fund.

 Fiche d'identité du gérant
Claudia Calich

Claudia Calich - Gérant adjoint

Claudia Calich a rejoint M&G en octobre 2013 en tant que spécialiste de la dette des marchés émergents et a été nommée gérante du fonds M&G (Lux) Emerging Markets Hard Currency Bond Fund lors de son lancement en mai 2017. Elle est aussi gérante du fonds M&G Emerging Markets Bond Fund depuis décembre 2013. Claudia a également été nommée en juillet 2015 gérante des fonds M&G Global Government Bond Fund et M&G Global Macro Bond Fund. Elle possède plus de 20 ans d’expérience sur les marchés émergents. Avant d’intégrer M&G, elle a travaillé chez Invesco, à New York, comme gérante de portefeuille senior. Avant cela, elle a occupé différents postes chez Oppenheimer Funds, Fuji Bank, Standard & Poor’s et Reuters. Claudia Calich est titulaire d'une licence (BA) avec mention en économie obtenue à l'Université de Susquehanna en 1989 et est également titulaire d'une maîtrise (MA) en économie internationale de l'Université internationale du Japon à Niigata.

 Fiche d'identité du gérant

Laura Frost - Conseiller en investissement

Laura Frost est spécialiste des investissements pour la gamme de fonds obligataires de M&G. Elle a rejoint M&G en 2011 en tant que directrice de la formation technique (« technical training director ») pour l’équipe « Learning Matters ». Avant de rejoindre M&G, elle a travaillé durant six ans comme consultante en formation spécialisée dans les marchés de capitaux, et plus particulièrement les obligations et les produits dérivés. Avant cela, elle a été négociatrice de produits dérivés obligataires au sein d’une société de courtage pour compte propre. Laura Frost est titulaire d'une licence (BSc) avec mention en géologie (1998) et d’une maîtrise (MSc) en géologie appliquée (1999) de l’Université de Leeds.

 Fiche d'identité du gérant

Notations

La notation est attribuée à la part.

4 Star Rating

Notations au 30.09.18. La Notation Globale « Overall » Morningstar. Copyright © 2018 Morningstar UK Limited. Tous droits réservés. Notation La Note des Analystes Morningstar (Morningstar Analyst Rating™). © 2018 Morningstar. Tous droits réservés. Ni Morningstar ni ses fournisseurs de contenu ne sauraient être tenus responsables des dommages ou des pertes causé(e)s par l’utilisation de ces informations. Les notations ne doivent pas être considérées comme des recommandations.

Pour plus d'informations